Home

Kontakt

Projet 1 pour le développement d'alternatives, aux connaissances connues de la physique.

Accélération


Une accélération relative?

Un observateur qui se trouve sur l'objet accéléré le voit différemment d'un observateur au repos. Mais qui peut dire quel objet n'est pas accéléré ? Il ne peut y avoir de comparaison qu'entre différents objets accélérés, car notre terre est déjà un objet accéléré. La terre se déplace déjà dans l'univers à une vitesse très importante mais jusqu'à présent inconnue.

Il y a une différence selon que l'accélération provient de l'objet accéléré ou qu'elle est ajoutée de l'extérieur.

Dans le cas d'un objet qui s'accélère, son état d'énergie augmente et donc aussi l'énergie qu'il utilise pour sa propulsion. D'autre part, l'augmentation de l'énergie ralentit également le passage du temps. Cela s'équilibre aussi bien pour ceux qui se trouvent à l'intérieur de l'objet que pour les observateurs de l'extérieur, puisque l'accélération reste la même. L'énergie est émise plus fortement, mais plus lentement.

Comme la mesure du temps sur terre est insignifiante pour l'univers, nous ne pouvons pas l'utiliser comme critère pour les voyages de longue distance à travers l'univers.

Mais à quoi ressemble un objet qui est accéléré de l'extérieur ?

C'est déjà plus compliqué, car l'objet qui accélère sur la Terre aura déjà l'énergie accrue de la vitesse de la Terre. Nous ne pouvons pas le déterminer, car la vitesse du système solaire n'est pas connue dans l'univers.

Nous ne connaissons donc pas le passage du temps ni l'énergie que possède un objet, et donc nous ne connaissons pas la force motrice qui agit réellement sur un objet.

Si un objet est accéléré au cours d'une expérience avec une force qui est constante lorsqu'on le regarde depuis la Terre, un effet inattendu à l'emprunt se produit. Comme l'objet augmente en énergie et donc en masse (masse*C² = énergie), l'énergie pour l'accélération est toujours plus faible et doit être augmentée pour maintenir l'accélération constante.

C'est là que le problème commence. Nous accélérons l'objet avec une énergie plus élevée et modifions ainsi les conditions de base. Au début, nous avons l'énergie plus l'énergie initiale de la terre et nous accélérons donc fortement. Plus nous ajoutons d'énergie, plus l'énergie initiale de la terre devient faible jusqu'à ce qu'elle soit si insignifiante qu'elle ne soit plus significative.

Cela signifie que l'accélération ne se traduit pas par un approvisionnement en énergie uniforme, mais par un approvisionnement en forte augmentation. Cela conduit à une courbe dans un diagramme et non à une ligne droite, comme c'est le cas pour une simple accélération.

Cela ne permet-il pas de calculer l'énergie initiale de la terre ?

C'est déjà plus compliqué, car l'objet qui accélère sur la Terre aura déjà l'énergie accrue de la vitesse de la Terre. Nous ne pouvons pas le déterminer, car la vitesse du système solaire n'est pas connue dans l'univers.

Les trois dimensions de base, ainsi que l'énergie et le temps, jouent ici un rôle.

Si l'on considère l'énergie comme une dimension, ce qui est vrai selon vous, il y a cinq dimensions.


Ayez du courage, réfléchissez-y et discutez-en, c'est la seule façon d'acquérir de nouvelles connaissances.

Allez sur ma page de contact et écrivez votre opinion à  ce sujet.



Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)



CGU